Habiters des hommes, la mise en œuvre des constructions sociales.   
Recherche




Decouvrir la ville

Fermer Territoires des villes

Fermer Entrée en ville

Conseils de lectures

Fermer Bibliographie

Fermer Articles de référence

Fermer Citations

Histoires de Villes
  Centres Villes
      Narbonne
 
  Architectures durables
      Architecture & développement
      Architecture responsable
      Habiter écologique
      Oriels
      Chapelle médiévale
 
  Mobilités internes et externes
      Mouvements
      Camondo
      Elias Canetti
      Norbert Elias
      Henry Miller
     Jack Kerouac
      Allen Ginsberg
      Robert Musil
      Vidal Edgar Morin
      Origène
      Claudio Magris
      Predrag Matvejević
      Simone Weil
      Comenius
      Spinoza
      Condorcet
      Enracinements
      Frank Lestringant
      Charles Parain
      Adrienne Durand-Tullou
      Pierre-André Clément
      Gaston Roupnel
      Jean Giono, La Camargue
      Jules Pagézy, Aigues-Mortes
      Léon Pasquier
      Louise Guiraud
      Fernand Benoît
      Museon Arlaten
      Pierre Tisset
      L'Arioste
      Interprétations
      Sens & Sympathie
      Métaphore
      Silvana Borutti
      Rhétorica
      Métissages
      Métissage ou trahison
      Henri Ellenberger

 

Macrosociologie
Poétique & cultures
     Féminin et séduction
     Identité et droit ©
     Méditerranées
 
Habitat précaire
     Pierre sèche
     Aprisio
     Escalier, Couradou
 
La ville la nuit
     Réverbères
     La nuit
 
Anthropologie appliquée
     Anthropologie et santé
     Ethnologie & entreprise

 

Parcours Photos

AAA - Anthropologie - La Belle Epoque - Gabriel Preiss

Visites

 27905 visiteurs

 1 visiteur en ligne

Viadeo- Gabriel Preiss

Linked In - Gabriel Preiss

Facebook AAA Atelier Anthropologie Appliquée

Sites à visiter
Sponsors
Citations - Ville Magris

"Le paysage... /... n'est pas seulement nature et architecture, forêts, golfes et maisons, sentiers d'herbe et de pierre, mais aussi et surtout une société, des personnes, des gestes, des habitudes, des préjugés, des passions, une nourriture, des drapeaux, des croyances.

La forêt du voyageur moderne, c'est la ville, avec ses déserts et ses oasis, sa choralité et sa solitude, ses gratte-ciel et ses cafés de banlieue, ses routes droites fuyant vers l'infini.

Le paysage est passage, il est aussi une allure, comme en écriture un style. Chacun traverse un lieu à son rythme. L'un file droit, l'autre hésite. Une ville – une page – se parcourt de mille manières : attentive, lente, syncopée, pressée, distraite, synthétique, analytique, dispersée."

Claudio Magris : "Déplacements", C.M. 2001 (traduit de l'italien par Françoise Brun, Louis Vuitton, 2002, 263p), préface de l'auteur, p19.


Date de création : 11/07/2014 @ 11:02
Dernière modification : 10/10/2014 @ 14:51
Catégorie : Citations


Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^